lundi 20 janvier 2020

Lundi 20 janvier et mardi 21 janvier 2020

Les journées d’étude « Ce que les artistes font à l’histoire », coordonnées par  Sabina Loriga (EHESS) et Olivier Abel (CRAL et Fonds Ricoeur) et organisées par la revue Passés/Futurs et le Fonds Ricoeur auront lieu à l’EHESS, les 20 et 21 janvier 2020.

Présentation


Journées d’étude organisées par Sabina Loriga et Olivier Abel

Après Nietzsche, la conscience historique a été ressentie comme une « fièvre », une entrave à la compréhension profonde de l’expérience humaine, à son appropriation présente. Paul Valéry, Virginia Woolf, Italo Svevo, partageaient le sentiment exprimé par Stephen Dedalus dans l’Ulysse : l’histoire est un cauchemar à oublier. En revanche, aujourd’hui, de nombreux romanciers et artistes se proposent comme les véritables médiateurs du passé. Ils le « cherchent », et certains d’entre eux visent à combler les failles de l’histoire, d’autant plus que les sujets historiques traités sont imprégnés de questions métahistoriques, comme l’expérience du temps, les temporalités régressives et asynchrones. Le rapprochement est encore plus poussé lorsque les artistes se plongent dans les archives, ou entreprennent des opérations de « re-enactment », comme pour prouver le caractère ouvert et non définitif du passé, ou encore lorsque les frontières entre le documentaire et la fiction s’avèrent plus poreuses que jamais. Les historiens, de leur côté, ont remis en discussion le « noble rêve de l’objectivité » et leurs dispositifs de représentance, et sont devenus plus sensibles à la question de l’imagination-pour-le réel du passé.

 

 

Programme

Lundi 20 janvier – 9h30-12h30 (salle BS1-28)

Discussants : Sabina Loriga (EHESS) et Anne Lafont (EHESS)
Esteban Buch (EHESS)
Histoire et musique d’Etat sous la dictature argentine (1976-1983)
Maria Stavrinaki (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
L’âge atomique : récits d’artistes sur la fin de l’histoire

Lundi 20 janvier – 14h-18h (salle BS1-28)

Discussants : Alain Delissen (EHESS) et Claude Millet (Université Paris Diderot)
Eric Michaud (EHESS)
Anselm Kiefer : le reenactment de l’histoire allemande
Estelle Zhong Mengual (Sciences-Po Paris)
Enjeux artistiques et politiques du re-enactment
Monica Martinat (Université Lumière Lyon-2)
Produire de l’empathie ou de la distance ?
Réflexions sur le cinéma et l’histoire à partir de quelques films d’auteur

Mardi 21 janvier – 9h30-12h30 (salle A-737)

Discussants : Olivier Abel (Fonds Ricoeur) et David Schreiber (ENS)
Philippe Roussin (CNRS/EHESS)
Littérature à l’ère de la commémoration
Isabelle Ullern (Faculté libre d’études politiques Flepes, Ile de France)
Ce que la Passion sans salut de Michael Levinas fait aux 500 ans de la Réforme après la Shoah

Lieux

Lundi 20 janvier
EHESS (Salle BS1_28)
54, boulevard Raspail
75006 Paris

Mardi 21 janvier
EHESS (Salle A7_37)
54, boulevard Raspail
75006 Paris